Scone :  Histoire et recette gourmande

Que diriez-vous de déguster de délicieux scones à la confiture d’airelle ou de fraise, assis(e) sur la Pierre de la Destinée près de la ville de Perth nichée entre les Highlands et les Lowlands ?

Cela vous tente certes, mais quel est le rapport entre un petit pain, une pierre et une ville écossaise ?

Vous allez le comprendre.

Les prétendants au trône d’Écosse jusqu’à Jean Balliol en 1292 se sont assis sur une grosse pierre de grès afin de recevoir les sacrements royaux dans l’Abbaye de Scone située non loin de Perth. La pierre prend le nom enchanteur de « Pierre de la Destinée ».

L’histoire de ce palladium lié aux rois pictes se rattache autant à la légende qu’à la réalité, mais sa provenance vient des carrières de grès autour de Scone. Lorsque le roi Édouard Ier d’Angleterre subtilise la pierre en 1296 lors de l’invasion de l’Écosse, la « Pierre de Scone » garde sa fonction sacrée pour presque tous les rois d’Angleterre jusqu’au couronnement de la reine Élisabeth II en 1953. Après avoir passé 700 ans dans la capitale londonienne, les anglais la libère. La « Pierre de la Destinée » retrouve enfin son pays le 30 novembre 1996, jour de la Saint-André. Elle est visible au château d’Édimbourg en bonne place avec les Honneurs de l’Écosse.

Le scone ou sgonn en gaélique est-il un pain fait par les écossais pour honorer la pierre le jour du saint patron, ou bien pour conserver leur force aux braves soldats lors de batailles épiques, ou encore pour remercier la pierre d’avoir grincé lors du sacre du futur roi, car ainsi elle certifie la descendance royale ? A vous de le découvrir.

Et la recette alors !

C’est traditionnellement les farines complètes d’avoine et d’orge plus digestes qui servent pour la confectionner. Le scone est rond, triangulaire ou alors carré pour ne pas perdre de pâte. Il doit être moelleux, léger en bouche, fondant mais avec une pointe de craquant. Le scone se déguste chaud ou tiède. Une fois coupé en deux, il s’accompagne de crème fraîche épaisse ou façon Chantilly, de beurre, de confiture d’airelle, de myrtille, de fraise……… oui, voilà la recette….. que d’impatience !!

Pour une douzaine de scones

– 500 grammes de farine de blé ou d’avoine

– 1 sachet de poudre à lever biologique

– 75 grammes de beurre en pommade

– 1 pincée de sel

– 50 grammes de sucre (façon britannique)

– 25cl de lait entier ou lait fermenté

– 1 œuf entier

Mettez le four à préchauffer sur 210° (Th.7).

Tamisez la farine et la levure au dessus d’une jatte, incorporez le sucre, le beurre et pétrissez la pâte avec les doigts . Rajoutez l’œuf battu et le lait puis malaxez jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Vous pouvez rajouter des fruits secs comme des petits morceaux d’abricots.

Étalez votre pâte sur un plan fariné, puis avec un verre préparez 12 cercles d’environ 5cm de diamètre. Sur une plaque de cuisson, déposez vos scones sur du papier sulfurisé. Un peu de lait pour accentuer la dorure et hop au four à 210° pendant 10 minutes. Dès qu’ils sont dorés, sortez-les du four puis mettre dessus quelques feuilles d’essuie-tout et un torchon propre afin d’en conserver le moelleux.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer