A L’ABORDAGE DE L’ÉCOSSE

Partons à l’abordage de l’Écosse comme Tintin, direction le nord du Royaume Uni. Cette belle contrée est une petite entité bordée d’îles, de la mer Atlantique à l’ouest, à la mer du Nord à l’est. C’est un pays qui fait peu parler de lui, même si son histoire est riche. Découvrons cette contrée où les nuages se reflètent dans les lacs innombrables.
Partons à la poursuite des vaches qui broutent au pied des châteaux mystérieux…avec des chaussures de randonnée aux pieds bien sûr.

L’Écosse est faite de grès et de schistes, qui donnent des paysages forts et caractéristiques. Elle a eu une activité volcanique. C’est sur ces terres autrefois marécageuses, du côté de Rhynie, au nord-est près d’Aberdeen que l’on a trouvé des fossiles. Pas n’importe lesquels ! Des fossiles de végétaux, les plus anciennes formes jamais découvertes. L’activité sédimentaire et volcanique a aussi permis d’immortaliser des insectes datant d’il y a 400 millions d’années.

Quel trésor de l’humanité que voilà !

Au grès de vos balades, vous verrez des mousses et des bryophytes qui n’existent qu’en Écosse, on les dit donc endémiques. Ainsi, Beinn Eighe, qui est une réserve naturelle, est le seul lieu au monde où la plante « Herbertus Borelis » pousse. Il semblerait que les plus proches parents de ce végétal soient en Asie, dans l’Himalaya. C’est un probable rappel des rapprochements des continents, la fameuse Pangée.

Tant que la montée des océans ne menace pas trop l’écosse, faisons le tour de quelques unes des îles qui l’entourent. Dans la mer des Hébrides, STAFFA est toute parée de colonnes de grès noir. Un vrai décor de théâtre antique, notamment dans la grotte de Fingal.

L’île de Skye, héberge des curiosités naturelles qui feraient croire que les mirages n’existent pas qu’en Afrique. La nature brute offre des cascades qui se jettent dans des lacs aux eaux limpides, improbables, surnommées piscines des fées. Les brumes créent une ambiance magique. Les montagnes de Cuillin surplombent les côtes, romantiques.

Au nord, Les ORCADES, sont un groupe d’îles, transition vers l’Arctique et les ancêtres vikings. La créativité des habitants passés et présents n’est plus à prouver. Quant à dame nature, elle offre des spécificités : aurores boréales, espèces animales. Un vrai cadeau de la vie.

Les eaux profondes bordant l’écosse regorgent d’espèces marines pour certaines encore révélées aujourd’hui. Une moule géante « Modiolus modiolus » a été découverte en 2011 sur les côtes ouest. Elle a la particularité de pouvoir vivre jusqu’à 50 ans ! D’innombrables spécimens restent à découvrir, avis aux explorateurs des fonds marins.

 

 

LES LOCHS ET LES COLLINES D’ÉCOSSE

Les « Lochs », lacs en français, font la fierté des écossais. Le plus célèbre, le Loch
Ness, est une légende qui a inspiré le cinéma en lui donnant ses lettres de noblesse. Ce lac très profond abriterait donc une créature nommée « NESSIE ». Savez-vous qu’une expédition a trouvé une réplique de Ness en fer au fond du lac ? Il s’agit en fait de la maquette créée pour le tournage du film de John HENDERSON en 1996. Le lac de 40 kilomètres de longueur n’a pas fini d’être sondé ni de livrer ses secrets. A vos barques, naviguez sur l’un des 3100 lochs d’Écosse !

Un autre lac mérite le détour : le lac Garry. Il ne mesure que 11 kilomètres mais a une forme intéressante qui rappelle celle de l’Écosse. Pour admirer le panorama alentour, rendez-vous dans les Highlands, les Hautes terres.

L’Écosse est tellement vallonnée que chaque colline pourrait aller de pair avec un de ses habitants. 5 sommets montagneux culminent dans la région des Cairngorms. Il y a ici un parc national, joyau de la nature où la vie au plein air prend tout son sens. Les sports y sont rois comme les devises sont reines à Wall Street.

La crête de Cuillin sur l’île de Skye est une ligne continue de 15 kilomètres où vous pourrez vous croire sur une crête de coq. Il est vrai que la végétation rase offre des perspectives lointaines.

Au sud, un sentier de randonnée côtier de 341 kilomètres traverse les montagnes. De quoi organiser 8 marathons, rendez-vous compte !

 

Question vocabulaire, l’Écosse est très précise avec ses monts. Un « Munro » est un sommet qui culmine à plus de 914 mètres, c’est précis, ne vous y trompez pas. On doit cette appellation à Sir Munro qui avait entrepris de classifier les reliefs. Les « Corbett » sont plus hauts et doivent avoir des pentes d’au moins 500 pieds de tous côtés. Citons Ben Cobler, pour ne fâcher personne.

Vous l’aurez compris, l’Écosse est un vrai terrain de jeu.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer