Annexe 4d – Les expressions liées à Glasgow

  • L’expression « L’échelle de Glasgow »

Cette échelle a été créée par G. Teasdale et B. Jennet à l’institut de neurologie de Glasgow au sujet des traumatismes crâniens. Il s’agit, en effet, d’un indicateur de conscience directement lié à la gravité d’un coma.

L’échelle va de 15 (personne consciente) à 3 (coma profond).

Echelle de Glasgow

  • L’expression « Le sourire de Glasgow »

Le sourire de Glasgow (ou de Chelsea) est une cicatrice causée par l’élargissement au couteau de la bouche de la victime jusqu’aux oreilles. La pratique est venue de Glasgow puis s’est étendue dans d’autres villes du Royaume-Uni.

Depuis une agression en Ecosse, l’acteur Tommy Flanagan a le sourire de Glasgow.

Sourire de Glasgow

 

  • L’expression « L’effet Glasgow »

L’effet Glasgow est un phénomène encore inexpliqué désignant la mauvaise santé ainsi que la durée de vie plus faible de la population de Glasgow par rapport au reste du Royaume-Uni et de l’Europe.
Le niveau de vie n’est pas la cause de ce phénomène.

Plusieurs hypothèses ont été proposées pour l’expliquer : la carence en vitamine D, les hivers froids ou un niveau élevé de stress.
Aucune de ces hypothèses a été validée pour le moment.

Glasgow enneigé

Retour à l’histoire de Bobby

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer