Annexe 5c – Edimbourg

edinburgh

Edimbourg, capitale de l’Ecosse depuis 1532 est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et est la première ville à avoir reçu le titre de « ville de littérature », toujours par l’UNESCO. Elle a une population estimée à 489 000 habitants en 2019 et elle est notamment jumelée avec Nice en France.

Nice

Elle abrite le siège du parlement écossais depuis l’année de son rétablissement, en 1999.
On y trouve beaucoup d’édifices religieux et le palais de Holyrood qui est la résidence de la reine lorsqu’elle se rend, une fois par an, dans la capitale.
Edimbourg est très bien desservie par la route (d’ailleurs celle reliant Glasgow à Edimbourg est la plus utilisée du pays), le train, l’avion ainsi que le tramway qui circule dans la ville.

La ville est appelée aussi :
  • Auld reekie (la vieille enfumée),
  • L’Athènes du Nord,
  • La Rejkjavik du Sud,
  • Edina (Robert Burns et Robert Fergusson),
  • L’impératrice du Nord (Sir Walter Scott),
  • L’autre œil de Grande-Bretagne (Ben Jonson).

 

Construite sur des collines volcaniques et dominée par son château depuis le VIIème siècle (il faut savoir que ce château deviendra une forteresse redoutable au XVIème siècle), la ville compte l’une des universités les plus prestigieuses au monde ainsi que l’une des plus grandes bibliothèques du Royaume-Uni (bibliothèque nationale d’Ecosse) et rayonne grâce à ses aspects culturels et économiques.

chateau edinburghbibliotheque

La ville accueille le plus grand festival du monde en août.

En effet, il regroupe le théâtre, l’opéra, la musique ainsi que la danse et rassemble plus d’un million de personnes sur trois semaines. S’ajoute à ce festival d’origine, l’important festival d’art de rue (le plus grand au monde), un spectacles de parades militaires (avec des kilts, cornemuses et tambours), le festival du film, le festival du livre, du Jazz and Blues, etc …

jeux

Hogmanay est la fête du Nouvel An à Édimbourg. Les célébrations liées au passage à la nouvelle année ont lieu du 31 décembre jusqu’au 2 janvier.

Le drapeau de la ville représente un château.

drapeau edinburgh

Il faut en effet savoir que la ville s’est construite autour d’un château nommé Din Eydin (ou Etin). Cet édifice fut construit par les Votadini (ou leurs descendants, les Gododdin) et n’a jamais été réellement localisée. La ville s’organise donc autour de son fort entre 1018 et 1124.

chateau edinburgh

Plus tard, au XIXème siècle, la ville se développa moins rapidement que Glasgow.
L’acte d’Écosse en 1999, établit un gouvernement écossais (exécutif et parlement), tous deux basés à Édimbourg.
Westminster conserve les responsabilités de la défense, la fiscalité et des affaires étrangères.

La ville est située sur plusieurs collines, ce qui offre plusieurs panorama différents qui fait qu’on découvre et redécouvre Edimbourg à chaque hauteur. On distingue la « Old Town » de la « New Town »  que l’on a bâti pour faire face à une surpopulation lors du XVIIIème siècle.

Édimbourg possède trois musées principaux :
  • Le musée royal d’Ecosse :  spécialisé dans la géologie, l’archéologie, l’art, la technologie, la science, l’histoire naturelle (on y trouve Dolly, le premier mammifère cloné au monde).
  • Le musée de l’Ecosse : dédié à l’histoire, au peuple et à la culture de l’Ecosse. Il est gratuit !
  • Le National Gallery of Scotland : dédié à la sculpture, la peinture européenne (Gauguin, Cézanne, Monet, Vélasquez …)

musées

En sport, les matchs de rugby internationaux se jouent à Murrayfield. Il y a une équipe pro de Hockey sur glace, deux équipes pro de football mais les matchs internationaux se jouent à Glasgow.

Pour ce qui est de la restauration, il faut se diriger vers Leith, un quartier populaire en plein renouveau qui regroupe à la fois le plus de restaurants étoilés d’Ecosse et des cafés, de la street food, un marché au puces …

Edimbourg est paradoxale. A la fois capitale et ville dynamique, elle offre à proximité un cadre de nature exceptionnelle et une vue panoramique depuis le parc de Holyrood qui est superbe.
Du dépaysement dans une capitale, qui l’eut cru ?

Retour vers les aventures de Bobby

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer