En 2009, un spécialiste développe un test génétique pour reconnaître les chats sauvages écossais des chats hybrides.       Depuis 2012, une équipe de 10 personnes composée de vétérinaires, biologistes, zoologistes,  spécialistes dans les félins se mobilise contre la disparition des chats sauvages dans le Royaume Uni. Il est difficile de définir avec précision le nombre de chats sauvages purs encore en vie mais ce qu’il y a de certain, c’est leur état d’extinction proche sans l’aide de l’homme. 

Pourquoi cette urgence ?

Le chat sauvage écossais est l’un des prédateurs les plus impressionnants du monde par son intelligence, son courage, sa débrouillardise, sa patience, son agilité et sa puissance. Toutes ses aptitudes lui ont donné la réputation de Tueur d’homme jusque dans les années 1950. Ce chat est sur terre depuis des millions d’années, bien avant l’humanité et bien avant nos chats domestiques. Autrefois trouvé  sur l’ensemble de la  Grande-Bretagne, ce prédateur magnifique est à ce jour plus rare que le tigre.

 

Le Chat Sauvage d’Ecosse a survécu à la persécution humaine à la différence du loup, du lynx ou de l’ours britanniques. C’est certainement l’emblème parfait des Highlands, avec son instinct d’indépendance, son comportement mystérieux et sauvage, pourtant il pourrait bientôt disparaître de nos paysages. Le Scottish National Heritage  pense qu’ils seraient encore 400 à vivre à l’état sauvage. L’association Scottish Wildcat  craint qu’il n’en reste qu’une quarantaine. Même si leur population peut se compter en centaines, cela veut dire qu’il y a moins de membres du seul chat originaire de Grande Bretagne que de tigres sauvages. L’avenir de ce mammifère emblématique écossais est terriblement incertain, peu importe le nombre. Comment est-ce arrivé et que pouvons-nous faire maintenant pour sauver le chat sauvage ?

Qui est le chat sauvage d'Ecosse ?

 Les Chats Sauvages des Highlands sont plus trapus et possèdent une fourrure plus dense que les chats domestiques,  qui descendent de chats sauvages provenant du Moyen Orient. Les Chats Sauvages Écossais possèdent un pelage brun clair autour de la bouche et non blanc. Pure race, ils n’ont aucune tâche, uniquement des rayures. Ils possèdent une belle queue particulièrement touffue, annelée, avec le bout noir. ■ Les lapins constituent une grande partie du régime alimentaire du Chat Sauvage des Highlands. Campagnols et souris sont également une importante source de nourriture. ■ Les Chats Sauvages préfèrent les terrains boisés comme habitat et on les trouve rarement à une altitude supérieure à 500 mètres. Un mâle a généralement un territoire de 5 à 8 km², une femelle, entre 2,5 et 5 km².  ■ Les mâles, en général plus grands que les femelles,ont un poids moyen de 5,3kg, leur aïeuls pouvaient peser jusqu’à 14 kgs.  Les femelles varient de 2,4 à 4,7 kgs avec une moyenne de 3,7 kgs. ■ Les Chats Sauvages des Highlands forment la population la plus au nord des Chats Sauvages d’Europe, Felis silvestris silvestris, et sont généralement considérés comme une sous-espèce distincte, Felis silvestris grampia. ■ Les Chats Sauvages s’accouplent de février à mars. A la différence de nos chats domestiques, les femelles ne mettent bas qu’une fois par an et les chatons –au nombre de 2 à 4- naissent en avril et mai. Vers l’âge de 10 semaines, les chatons commencent à suivre leur mère à la chasse et quitteront leur repaire vers l’âge de 5 mois pour trouver leur propre territoire. ■ Leur longévité est probablement de 6 à 8 ans à l’état sauvage et jusqu’à 15 ans en captivité. Découvrir le Felis Silvestris silvestris

Quelle est notre action ?

Le projet a pour objectif de protéger et de conserver les chats sauvages génétiquement purs dans les Highlands en Ecosse. Le but est de créer une réserve pour chats sauvages avec l’aide de Propriétaires terriens et les Communautés locales dans les 7000 square miles (18 000 km2) que représentent les Highlands de l’Ouest. Cette zone est séparée du reste des Highlands par le Loch Ness et le Loch Lochy. Cette sorte d’île intérieure n’est rattachée au continent que par une mince bande terrestre, ce qui signifie que les chats domestiques ne peuvent y avoir accès sans l’intervention de l’homme. Si les chats domestiques  peuvent être stérilisés, il sera alors possible de protéger les chats sauvages de l’hybridation et des maladies félines en créant un havre de paix où la population pourra se régénérer. A ce jour, plus de 250 square miles (650 km2) ont été exploités, tous les chats domestiques ou harets ont été stérilisés et vaccinés par des vétérinaires compétents et respectueux des animaux. Les chats sont capturés, des prélèvements sanguins sont effectués et des colliers radio sont mis sur les chats sauvages pour continuer à en apprendre plus sur leur comportement et leur environnement. Tous les chats sont relâchés à l’endroit où ils ont été capturés.piège capture chat sauvage

 

Notre rôle est également d’éduquer les communautés locales et d’informer le public. Nous envisageons par la suite de relâcher des chats sauvages qui vivent aujourd’hui en captivité et de replanter des arbres pour leur fournir un environnement propice.

Ce que nous vous proposons

Vous pouvez participer au sauvetage des chats sauvages ! En leur offrant la possibilité d’avoir leur territoire personnel : En faisant l’acquisition d’une parcelle de la réserve, vous aidez à sauver ce mammifère en voie d’extinction. Le refuge de 7000 square miles (18000 km2) appartiendra à des milliers de propriétaires amoureux des chats du monde entier.

 

 

Votre contribution va permettre d’étendre la zone de refuge des chats sauvages, de financer des équipements,le travail sur le terrain, les recherches en laboratoire ainsi que les tests génétiques, la castration des chats de compagnie errants, de diminuer les maladies félines des animaux à l’état sauvage, de participer à l’éducation et l’information du grand public. Dans les 5 prochaines années, nous espérons étendre la zone libre de chats harets à 1000 square miles(2500 km2) permettant aux chats sauvages de s’accoupler entre eux et de rétablir leur race sans l’intervention d’un élevage. Nous avons besoin de votre aide pour la sauvegarde des Chats Sauvages.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer