Un point sur le Projet français

Il est temps de faire le point sur cette aventure qui nous tient tant à cœur.

Notre Pépiniériste inquiet de notre demande axée sur la permaculture, nous conseille de prendre contact avec l’association centre permanent d’initiatives pour l’Environnement.

L’association nous oriente sur des organismes spécialisés tels que l’Opie (Entomologistes pour les insectes butineurs) ainsi qu’aux Jardins de Noé  pour partage de savoir….

L’idée serait de réunir le nom des plantes préférées des insectes butineurs pour les soumettre à un Paysagiste spécialiste en Permaculture.

N’ayant reçu aucune réponse de la part des différentes associations, débute le marathon pour trouver une personne de préférence Architecte Paysagiste orienté Insectes butineurs Et permaculture….

Pour résumer, une perle rare … Parait-il que la permaculture, qui à mon sens est la connaissance d’association de plantes qui s’entendent et s’entraident  entre elles,  est une nouvelle science…

Nous prenons contact avec différents groupes sur Facebook et faisons la connaissance virtuelle de Fabien.

Un entretien téléphonique fort plaisant nous apprend que notre paysagiste photographe marche sur les traces de l’auteur Gilles Clément du jardin en mouvement.

Fabien étant sur Paris, même s’il a déjà eu l’occasion de travailler sur des installations à Poitiers, nous avons tenté de privilégier la proximité en soumettant notre projet à Isabelle qui possède le magnifique site devenir jardin.

Comble de l’ironie, à chaque appel répété de notre part, Isabelle est sur un quai de gare à destination de Paris ou autre ville lointaine de notre région. Nous sommes heureux pour elle qu’elle soit tant sollicité et espérons pouvoir faire appel à ses connaissances pour un prochain projet si l’actuel rencontre l’intérêt de nos compatriotes.

Nous attendons le retour de Fabien qui a fait la semaine dernière une escapade en Afrique pour développer ce qu’il appelle : une tentative de biodiversité.

taille d'un pommier

taille d’un pommier

Pendant ce temps, nous avons eu la chance de bénéficier de l’aide de Jacky pour entretenir le verger, nous avons découvert la taille des pommiers dont les espèces principales sont la feuilloux et la belle fille.

On ne vous a pas tout dit…. le verger possède une vingtaine de noisetiers qui seraient truffiers… Comme le terrain n’est pas propice, notre tâche est de nourrir la terre en calcaire tous les ans… Surtout ne pas oublier de rechercher un chien truffier et son Maître pour qu’ils se déplacent afin de nous donner leur avis….

Verger au mois de février 2016

rosier bébé en février

Nous avons planté deux rosiers grimpants aux roses rouges en l’honneur du projet,  pour rappeler les roses du blason des chevaliers ! rendu visite à la ruche qui,  nous l’espérons,  pourra rester sur place, commencé à réunir les branches coupées…

ruche en févrierboisdetaille

A la différence des années précédentes, les animaux sauvages n’ont pas assez faim pour manger la totalité des fruits tombés au sol.pommes non mangées

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer