Flora MacDonald par Allan Ramsay

Flora MacDonald devint une héroïne Jacobite lorsqu’elle aida Charles Édouard Stuart (« Bonnie Prince Charlie ») à échapper à l’arrestation. Née en 1722, elle était la fille de Ranald MacDonald de Milton, de l’Île de South Uist dans la région des Hébrides Extérieures, et de son épouse Marion, fille d’Angus MacDonald.

Après le décès de son père et le remariage de sa mère durant son enfance, Flora fut confiée au cousin de son père, le Chef du Clan MacDonald de Clanranald, et grandit dans sa maisonnée.

Le 16 avril 1746, à Drummossie Moor, une bataille eut lieu d’entre l’armée Hanovrienne du Duke de Cumberland et l’armée Jacobite du Prince Charles Édouard Stuart. C’est la Bataille de Culloden, qui fut la plus sanglante de toutes les batailles Jacobites. Plus d’un millier de Jacobites, menés par Charles Édouard Stuart, furent tués sur le champ de bataille. Vaincu, ce dernier prit la fuite et voyagea jusqu’à Benbecula dans les Hébrides Extérieures, pourchassé par les Hanovriens.

C’est le Capitaine Jacobite O’Neill qui demanda à Fleur, alors âgée de 24 ans, d’aider Charles à s’échapper. Après quelques hésitations, Flora décida de venir en aide au Prince. Elle réussit à obtenir un passage pour voyager des Hébrides Extérieures jusqu’au Continent, grâce à Hugh MacDonald, son père adoptif, qui était le chef de la milice locale. Flora obtint la permission d’emmener avec elle deux servants ainsi qu’un équipage de six bateliers.

Charles Édouard Stuart l’accompagna sous le déguisement de Betty Burke, une domestique Irlandaise. Ils naviguèrent de Benbecula jusqu’à l’Île de Skye dans un petit bateau, le 17 juin 1746. Le Prince se cacha dans les rochers pendant que Flora discutait avec les habitants pour lui trouver un moyen de poursuivre son voyage. Les discussions de son équipage attirèrent la suspicion sur Flora MacDonald, et elle fut arrêtée et brièvement emprisonnée dans la Tour de Londres alors que Charles s’échappait pour la France.

Relâchée en 1747, elle se maria trois ans plus tard avec Allan MacDonald de Kinsburgh, Capitaine dans l’armée et fils aîné de Alexandre MacDonald VI. Ils s’installèrent sur l’Île de Skye et eurent ensemble cinq fils et deux filles. En 1774, Flora et son mari émigrèrent en Caroline du Nord durant la Guerre d’Indépendance Américaine, à laquelle Allan prit part sous le 84ème Régiment de fantassins du gouvernement Britannique.

En 1779, Flora retourna en Écosse à bord d’un navire marchand. Durant la traversée, le bateau fut attaqué et Flora reçut une blessure au bras. De retour dans son pays natal, elle séjourna chez divers membres de sa famille, notamment chez sa fille Anne à Dunvegan. Après la guerre, en 1784, Allan rentra également au pays et la famille reprit possession de la demeure familiale à Kinsburgh sur l’ Île de Skye.

Flora y décéda le 5 mars 1790 à l’âge de 68 ans. Elle est enterrée au Cimetière de Kilmuir.

Flora MacDonald, figure héroïque de l’Écosse :

  • Son courage et sa loyauté lui attirèrent l’affection du plus grand nombre, notamment de l’écrivain Samuel Johnson, qui l’avait rencontrée en 1773 avant son départ pour l’Amérique. Il rédigea l’épitaphe gravé sur sa tombe à Kilmuir : « … un nom qui sera cité dans l’histoire, et si le courage et la fidélité sont des vertus, qui sera cité avec honneur. »
  • Vous pouvez admirer la statue de bronze qui a été érigée en son honneur en 1896 au Château d’Inverness, conçue par Andrew Davidson.
  • La « Flora MacDonald’s Fancy » est une danse des Highlands, qui a été chorégraphiée en son honneur, inspirée d’une danse qu’elle aurait exécutée devant Bonnie Prince Charlie.
Flora MacDonald par Andrew Davidson

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer