Le mouton, symbole de l’Irlande

En Irlande, il y a presque autant de moutons que d’habitants !

Véritable mascotte nationale, ils sont présents partout : au bord des falaises de la péninsule de Sheep’s Head, sur les petites routes de campagne, à proximité de Dublin…

Zoom sur cette love story entre l’Ile d’Émeraude et ses moutons.

mouton Irlande

Un mouton… mais plusieurs races !

Après quelques jours passés en Irlande, vous réaliserez qu’il n’y a pas un mouton qui se ressemble.

Il y a d’abord les moutons de Galway, les authentiques moutons Irlandais. Un temps menacée mais aujourd’hui en voie d’être sauvée, cette race ovine serait issue de croisements entre les moutons à laine des plaines irlandaises et un type de béliers venus du Royaume-Uni au 18e siècle. La laine du Galway est particulièrement fine et douce.

Vous trouverez ensuite des moutons de Suffolk, originaires de la région éponyme en Angleterre et très prisés pour leur laine. Vous les reconnaîtrez à leur volumineuse toison et aux taches noires sur leurs pattes blanches.

Enfin, vous pourrez voir des moutons d’Écosse, surtout élevés pour leur viande : leur tête et leurs pattes sont noires.

Un animal « facile à vivre » qui a tout pour plaire

Jusqu’à il y a quelques décennies, l’Irlande était l’un des pays les plus pauvres de l’Europe.

Les paysans Irlandais se sont donc tout naturellement lancés dans l’élevage du mouton. Cet animal est particulièrement adapté aux caractéristiques du pays :

  • son entretien est très économique : une bergerie est suffisante ;
  • sa nourriture est très peu chère : il se promène en liberté dans les verdoyants pâturages du pays ;
  • et comme il pleut beaucoup en Irlande (en moyenne 250 jours par an), il n’y a pas besoin d’arroser les terres où il va paître.

Pour reconnaître leurs moutons, les paysans se contentent de les marquer avec de la couleur.

Ils vont ensuite souvent les vendre lors de foire ou de concours. Plus la race du mouton est pure, plus son prix grimpe.

Une incroyable source de matières premières

La laine

Ultra-qualitative, elle est réputée dans le monde entier. Les paysans la vendent principalement aux industries textiles pour confectionner des pulls (dont les mythiques pulls blancs torsadés !) et du tweed.

La laine irlandaise est aussi très efficace comme matériau d’isolation dans le BTP, afin de préserver les maisons du froid et de l’humidité.

La peau

On y pense moins mais la peau du mouton irlandais est aussi très appréciée pour concevoir des vêtements (ex. : blousons), des chaussures et même des instruments de musique.

La viande

La viande de mouton est appréciée des gourmets pour sa tendreté et son goût prononcé.

Prudence et patience au volant

On ne le dira jamais assez : en Irlande, il faut prendre la vie du bon côté, profiter de l’instant présent et… rouler doucement.

Les moutons en liberté se moquent des panneaux, du code de la route et de vos différentes obligations.  Ils peuvent apparaître à un tournant de route, s’arrêter avant d’avoir fini de la traverser, donner l’impression de flâner.

Cela donne un charme fou aux paysages irlandais et vous pourrez prendre de superbes photos. En contrepartie, vous devez apprendre à vous adapter à eux. Quitte à arrêter le moteur pendant quelques minutes avant de pouvoir enfin continuer votre escapade.

Considérez-les comme des maîtres zen : ils sont là pour vous enseigner la patience !

Le mouton, côté lifestyle et tourisme

Parmi les activités à faire sur l’Ile d’Émeraude en lien avec le mouton, vous pouvez notamment :

Visiter une filature

C’est très intéressant pour comprendre comment sont conçus les pulls et autres vêtements en tweed. Cela vaut une visite au musée puisque vous pourrez admirer du matériel ayant parfois plus de 100 ans…

Sur place, vous pourrez aussi acheter une des spécialités de la filature : une casquette au Hanna Hats of Donegal Limited, une pièce en tweed au Ardara Heritage Centre, un pull en laine à la Foxford Woollen Mills…

Déguster un Irish Stew

Le plat national irlandais est parfait pour les petits budgets : riche en goût, il est aussi très bon marché.

Il s’agit d’une sorte de ragoût de mouton ou d’agneau, parfois cuisiné à la Guinness. Toujours accompagné des incontournables pommes de terre, il peut aussi être servi avec quelques légumes (même si cela fait bondir les puristes) !

Visiter la Killary Sheep Farm

Dans cette ferme du village de Leenane (Connemara), vous pouvez participer à la tonte des moutons à l’ancienne, voir les chiens de berger gérer les troupeaux, regarder des moutons paître en liberté, comprendre comment on extrait la tourbe… Une activité qui ravira aussi les enfants.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer