Le voyage de Bobby – Episode 5

Train

Au guichet pour prendre le train, on me demande mon identité. Un léger sourire se dessine sur le visage de l’employé. Quand je retrouverai mes parents, je parlerai à mon père de cette tradition familiale débile sur notre nom (annexe 5a). Cela ne m’a jamais fait rire. Parfois il y a eu des malaises, souvent de la honte. Bref !

Glasgow / Edimbourg

J’éprouve de la tristesse à quitter Glasgow. Sur le trajet, je regrette presque. Bien que je ne sois pas très loin, je sens que je ne reviendrai pas tout de suite. Je regrette aussi de ne pas être aller au Loch Lomond (Annexe 5b) situé à seulement 25 kilomètres de Glasgow.

Edinburgh

Edimbourg

Je me suis un peu renseigné sur Edimbourg. Je sais que c’est la deuxième ville du pays en nombre d’habitants, la première étant Glasgow.
Edimbourg a longtemps voulu rayonner comme Londres, Rome ou Athènes auparavant mais son influence a diminué au cours des siècles.
Ses habitants s’appellent les Edimbourgeois. C’est la première fois que je serai quasiment bourgeois, c’est dire la fierté que je ressens en débarquant dans la ville par la gare Edimbourg-Waverley.
C’est la seconde gare du Royaume-Uni juste derrière Waterloo à Londres !

A la recherche de l’hôtel

Je sors détendu, à pied, de la gare, je sais qu’il me faudra un peu plus d’une demi heure pour rejoindre mon hôtel. Enfin non, je me rappelle que je ne connais rien de la ville et je mise sur trois heures. C’est ça de choisir le chemin du serpent (qui se mange la queue parfois. Ah vous ne comprenez pas ? Tant pis … je veux dire dommage !).

Gare d'Edinburgh

Gare d’Edinburgh

La peur…

Je me rends vite compte que j’avais finit par me sentir à l’aise à Glasgow. Ici, je n’y suis jamais allé et je ne connais rien ni personne.
J’ai une peur bleue…
Mes jambes flageolent comme s’il y avait un micro-séisme local sous ma propre personne. Je n’ai pourtant ni fièvre, ni Parkinson. J’essaie de maîtriser mes jambes, sans succès, elles sont faîtes d’une sorte de caoutchouc. Je crois que je suis en train d’inventer une nouvelle maladie et dans le même temps une nouvelle marche.
Les passant me dévisagent… Ils doivent me penser un peu fêlé ou alcoolique.
J’aimerai leur dire que si j’avais bu, je serai certainement plus à l’aise. Comme avec les femmes. Mais je ne sais pas le dire en Anglais.

peur

Soudainement, je lève la tête et j’en perds mon latin.

Pile poil en même temps, je perds aussi mon français. Le château d’Edimbourg, cette magnifique architecture surplombe la ville et son centre. Cet ouvrage, riche d’histoire, ne mérite pas que je m’y attarde si peu de temps. Je me promets, quoiqu’il se passe, de ne pas quitter la ville sans l’avoir visité toute une journée.
Je me signe, je crache par terre et je le jure solennellement sur le secret de ma chambre.

chateau Edinburgh

J’ai aussi la volonté de ne pas réitérer mon expérience pathétique d’orientation de Glasgow et muni d’un plan et en à peine 1h15, je réussis à trouver mon hôtel. Il est plein de charme, à l’image de cette ville. A la fois épuisé mentalement et physiquement, je décide de m’installer dans mes nouveaux appartements.

La ville est remplie de promesses.

Edimbourg (annexe 5c), capitale, ville vallonée et verte, ville culturelle, je sens que les regrets de mon départ de Glasgow vont rapidement être remplacés par d’autres heureuses et surprenantes découvertes.

edinburgh

Avant une grande sieste réparatrice, et après avoir déposé mes valises, je me dis que je devais retourner vers l’accueil afin d’avoir une discussion de la plus haute importance avec la direction. Mon enquête commençait réellement ici.

Mes parents étaient-ils toujours présents ? Je le saurai après une page de publicité…

Non, je ne me disperse pas, j’éteins la télévision et je fonce au rez-de-chaussée. Mais avant, j’écris une carte postale pour tata Suzette (Annexe 5d)  !

Il est fort agréable et salvateur que certains employés parlent ou comprennent le français. Je m’avance donc d’un pas vif et original. Ce qui suivit me laissa sans voix.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer