Les actuels écossais, assagis après des siècles de luttes entre clans vivent leur culture paisiblement.

Ils n’en restent pas moins festifs et bourrés d’idées !

Leur cérémonie de mariage par exemple est précédée d’un rite, « le blackening ».

Le futur marié est recouvert de diverses substances et doit parader dans sa ville. Peut-être mangeront ils du Haggis pour le mariage ? Ce boudin farci de viande, d’oignons, d’avoine est cuit dans une panse de brebis. C’est typiquement écossais ! Un whisky aidera à faire passer le tout. L’Écosse en est un fleuron. Les distilleries traditionnelles ont pignon sur rue. Sur l’île de Skye, celle de Talisker est réputée… Si vous avez un petit coup dans l’aile et croyez apercevoir des autochtones en kilt, jouant de la cornemuse, ne soufflez pas dans un éthylotest. Les traditions culturelles celtes et païennes perdurent. La musique et le chant ont permis de marquer une appartenance de clan. Ce ne sont pas les conteurs traditionnels qui diront le contraire. Il faut absolument assister au Scottish Storytelling Festival d’Edimbourg. C’est une vrai institution qui se déroule au mois d’Août. Les Highlands Games marqueront aussi les esprits avec leur jeté de tronc d’arbre et autres tours de force qui existent depuis l’antiquité. On retrouve ici notre haggis en épreuve de lancer depuis un tonneau. La légende dit que les femmes le jetaient par dessus les rivières pour nourrir leurs maris. Ces messieurs les rattrapaient avec leur kilt. 

L’ÉCOSSE MODERNE ET FUTURISTE

3 sites sont inscrits au patrimoine universel de l’U.N.E.S.C.O. :

NEW LANAK est un charmant petit village d’origine industrielle. Ses fondateurs, un banquier et son gendre Robert OWEN, ont eu une aspiration moderne pour leur époque, le XIXème siècle. En effet, la ville témoigne de leur humanisme. Les constructions généreuses et les équipements destinés aux ouvriers se visitent par le biais de balades.

Des vestiges de l’arrivée des premiers hommes sur le nord-ouest des îles ORCADES laissent à voir une chambre funéraire et des cercles positionnées en rond, vestiges de vie du Néolithique.

Enfin, la vieille et nouvelle ville d’EDIMBOURG, la capitale écossaise, est un joyau patrimonial fondé bien avant Jésus Christ. C’est une ville magique, ce n’est pas Harry Potter qui dirait le contraire. J.K. ROWLING s’est inspirée de la cité pour écrire son œuvre. Au musée de la Forteresse, on peut admirer la Stone of scone, une pierre aux vertus magiques utilisée lors du couronnement des monarques. Elle a été l’objet de disputes entre anglais et écossais.

Edimbourg, c’est aussi une ville cosmopolite du 21ème siècle. Le quartier de Leith en est le reflet. Peut-être est-ce dû à sa nature puisque c’est le quartier portuaire. Débarquement immédiat, moussaillons ! Les anciennes industries sont réinvesties. Elles deviennent des lieux culturels, à l’instar de The Biscuit Factory. Exit les biscuits, bienvenue les événements artistiques.

L’Écosse sait aussi se projeter dans l’avenir et c’est naturellement qu’elle pense écologie. Le village de FINDHORN est un concept digne de la cop21. D’abord poussés par la nécessité, un couple a conçu de vivre avec les ressources locales. La particularité des habitations est d’être construite à partir de fûts de whisky. Aujourd’hui près de 500 écolo-villageois s’entraident, partagent des savoirs et ont réduit leurs déchets. Les eaux usées sont retraitées par des plantes, l’énergie vient de l’éolien. Il ne manque plus qu’une fée pour parrainer le village !

Ils ont bien raison de s’adapter puisque dans 50 millions d’années, les chercheurs scientifiques prévoient un changement dans la tectonique des plaques. L’Écosse se retrouverait dans un hémisphère sud. Un méga continent serait situé au Nord, près de l’Arctique… A voir…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer