Les Blackhouses en Ecosse

Dans le domaine de Mountain view, là ou se trouvent Bumblebee Haven et Wildcat Haven, des terres respectivement dédiées aux insectes butineurs et aux chats sauvages, vous pouvez découvrir 2 ruines dont une blackhouse.   Une maison noire ? étrange….  comme par enchantement, je retrouve ce terme dans le roman, « L’homme de Lewis » de Peter May et voici qu’intervient notre ami google pour en savoir plus….

Il y a des centaines d’années, on pouvait trouver ce style de maison dans les Highlands, les Hébrides et en Irlande.
En forme de longs bâtiments étroits souvent alignés parallèlement à d’autres blackhouses, composés de murs en pierres sèches et de toits en chaume noircis de suie.
A l’époque, un feu de tourbe chauffait continuellement l’habitation, comme il n’y avait pas de cheminée et des petites fenêtres très étroites, la fumée envahissait l’intérieur et s’infiltrait dans  le toit fait d’herbe ou de paille.
La fumée était une excellente exterminatrice d’insectes qui trouvaient refuge dans le toit. De même, la chaume fumée était considérée comme un très bon fertilisant. Ainsi, chaque année, le toit était détruit et on utilisait son chaume pour fertiliser les champs pendant qu’un  nouveau toit était mis en place.
Les humains partageaient la maison avec les animaux, chacun d’un côté du bâtiment avec une cloison qui les séparait. Animaux et humains partageaient aussi l’unique porte. On y trouvait également un espace de stockage et de transformation de céréales.
Le sol était généralement en terre battue, au moins du côté animal.
On pourrait penser que le nom de blackhouse vient de la couleur du toit couvert de suie, mais une théorie expliquerait que ce nom les différencie des whitehouses construites plus tard vers la fin des années 1800. A la différence des blackhouses, les whitehouses sont à base de pierres et de mortier à la chaux. En raison de leur couleur, on les appelle whitehouse et par contraste, on nomme blackhouse les vieilles maisons faites de pierres et de terre.
Des règles d’hygiène sont appliquées aux nouvelles maisons pour bien séparer l’habitat des humains de celui des animaux.

Balckhouse réconstituée, photo de Kim Traynor

Si le cœur vous en dit, il est possible de découvrir l’odeur de la tourbe brûlée en visitant une blackhouse à Arnol, du 1er octobre au 31 mars de 10 à 16 heures tous les jours sauf le mercredi et le dimanche.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous souhaitez agir pour l'écosse ?

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer