Le saumon atlantique ou le « Roi des Poissons » Saumon provient du latin salmo, ce qui signifie « qui saute » et pour cause, certains sauts de ces poissons atteignent 3 m de hauteur !

Il fait partie des salmonidés comme la truite, ce sont des poissons osseux, qui ne possèdent pas de barbillons mais deux nageoires dorsales.

Il existe cinq espèces vivant dans l’océan Pacifique : le saumon royal ou chinook, le saumon rouge ou sockeye, le saumon argenté ou coho, le saumon rose et le saumon keta – et une vivant dans l’océan Atlantique: le plus connu, le Salmo salar, celui de notre étude.

Le saumon atlantique peut mesurer jusqu’à  1,50 m et peser jusqu’à  36 kg

Sa longévité moyenne est estimée à  10 ans.

On dit que ce poisson est un poisson anadrome car il passe la majeure partie de sa vie en mer et remonte les rivières et ruisseaux à  eaux rapides et bien oxygénées pour se reproduire

En effet, jeune poisson appelé « tacon », il passe environ deux ans de sa vie dans les ruisseaux et les rivières comme celles d’Ecosse, symbole d’eau douce de haute qualité.

Vient l’heure de quitter sa rivière pour atteindre l’océan Atlantique, le jeune saumon alors appelé « madelaineau » va y finir sa croissance. Une transformation nommée smoltification lui permet de vivre en milieu salé.

Après avoir passé un ou deux ans en mer, il retourne à  l’endroit de sa naissance. La remontée peut durer jusqu’à  1 année complète voire plus, sans que le saumon ne s’alimente. Le mystère n’est pas encore levé, on pense qu’il utilise une boussole magnétique ou bien le soleil pour refaire le voyage vers sa rivière natale. Puis il retrouve le lieu de sa naissance grâce à  des signaux olfactifs.

Quelle que soit la saison de son retour, le frai a toujours lieu à  la même période qui s’étale d’octobre à  janvier. La femelle pond de 3 à  4 000 oeufs dans un nid creusé dans le gravier du lit de la rivière. Le mâle féconde ensuite les oeufs qui sont ensuite recouverts de graviers. Les oeufs restent tout l’hiver pour éclore au printemps suivant.

Après la période de frai, les adultes hivernent dans les endroits les plus profonds de la rivière avant de retourner en mer au printemps suivant.

C’est à  cette période qu’ils sont surnommés « saumons noirs ». Contrairement à  son cousin du pacifique, la majorité des saumons de l’atlantique arrive à  répéter ce voyage et certains jusqu’à  3 fois dans leur vie.

En raison du déclin des espèces sauvages, l’Ecosse a été pionnière dans la mise en place de fermes d’élevage de saumons à  la fin des années 60. Le but est de repeupler les mers et les rivières. On élevait alors seulement des juvéniles que l’on relâchait ensuite. Mais très vite, l’idée de garder les poissons jusqu’à  l’âge adulte apparaît. La salmoniculture en Écosse concerne principalement le saumon de l’Atlantique. Les oeufs sont installés dans des grands réservoirs d’eau douce, les alevins y vivent environ une année avant d’être emmenés dans des fermes d’eau salée pour la suite de leur croissance. Ils sont transférés successivement dans différents bacs flottants de plus en plus profonds pendant 24 mois, certains bacs peuvent contenir jusqu’à  90 000 poissons. Des filets sous l’eau autour des cages empêchent la fuite des poissons, des filets maintenus par des bouées à  la surface de l’eau préservent les saumons de leurs prédateurs.

Le saumon étant carnivore, il est généralement nourri de granulés composés de farine et d’huile de poissons complétés de soja et de colza. A la différence des poissons d’élevage, les saumons sauvages sont naturellement rosés du fait de leur alimentation en plancton et en krill, qui renferment tous deux un pigment de la famille des caroténoïdes.

En effet, le loch Linnhe (prononcez Lini) est le plus grand loch d’eau salée d’écosse avec plus de 60 kms de long et vous pouvez y voir 10 fermes de saumons gérées par 2 sociétés.

L’élevage de saumons est une activité importante dans la région de la Réserve de Glencoe W

Le saumon écossais d’élevage a été le premier poisson et le premier produit non français à  obtenir la prestigieuse distinction du Label Rouge en 1992. C’est aussi le premier produit alimentaire exporté par l’Ecosse et la France est le premier importateur européen. A ce jour, nous pouvons trouver beaucoup de controverses sur l’impact écologique et sanitaire de l’aquaculture intensive. Cet article serait-il un élément de réponse ?
De très belle vidéos sont à  voir sur
http://www.bbc.co.uk/nature/life/Atlantic_salmon

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer