L’Espagne sous Franco

Le sujet du franquisme est toujours très sensible en Espagne. La société est encore très fracturée entre partisans et opposants du dictateur. Les conséquences de sa politique sont souvent débattues, le plus souvent avec passion.

Voici quelques éléments pour comprendre ce passé complexe, qu’il est préférable de ne pas aborder directement avec les Espagnols :

Valle de los Caídos

Valle de los Caídos

36 ans de dictature qui vont marquer durablement la société espagnole

Voici quelques éléments caractéristiques de la dictature menée par Franco :

La répression 

Sous Franco, les voix discordantes sont écrasées. Dès sa victoire, il se distingue par sa violence : pendant les 5 années suivant sa prise du pouvoir, il ordonne l’exécution de dizaines de milliers de prisonniers républicains.

Une fausse neutralité

Officiellement, l’Espagne ne s’engage pas dans la Seconde Guerre mondiale. Mais en pratique, Franco est très proche d’Adolf Hitler et de Benito Mussolini, qui l’ont d’ailleurs aidé à remporter la guerre civile.  À la fin de la guerre, il est ensuite mis au ban de la communauté internationale en raison de ses sympathies pour l’Axe. Une situation qui durera jusque dans les années 50.

Le cléricalisme

Franco s’appuie sur l’Église catholique espagnole pour légitimer sa dictature, surtout durant les 20 premières années.

La fin des libertés

Durant la dictature de Franco, de nombreuses restrictions sont promulguées :

  • censure de la presse ;
  • art académique faisant la promotion du national-catholicisme ;
  • épuration de l’université ;
  • droits des femmes réduits : les franquistes considèrent qu’elles sont soumises aux hommes et que leur place est au foyer ; les organisations féministes sont dissoutes.

La vie du dictateur espagnol en quelques dates clés

4 décembre 1892

Francisco Franco nait à El Ferrol, en Galice, dans une famille qui s’engage au service de la marine depuis plusieurs générations. Son père est d’ailleurs officier. Il entre à l’Académie d’infanterie de Tolède et à 17 ans, il est promu sous-lieutenant.

1912

Franco est envoyé à Melilla, au Maroc, et commence sa carrière militaire. Il se fait notamment remarquer pendant la guerre du Rif, dans les années 20.

1923

Franco commande la Légion, une unité d’élite brutale. Il épouse Carmen Polo.

1926

À 33 ans, Franco devient le plus jeune général d’Europe : il est nommé général de brigade. La même année, sa femme donne naissance à une fille, Carmen Franco. Par la suite, elle sera la marquise de Villaverde.

1934

Depuis Madrid, il réprime une grève révolutionnaire lancée par les mineurs, menée essentiellement dans les Asturies (au nord-ouest de l’Espagne).

1936

  • Juillet : Franco participe au soulèvement militaire contre la seconde République espagnole. Grâce à l’aide d’Hitler, il crée un pont aérien afin de faire venir dans la péninsule les troupes coloniales implantées au Maroc.
  • 1er octobre : la Junte de la Défense Nationale nomme Franco « généralissime et chef du gouvernement de l’État espagnol ».  C’est le début de la guerre civile qui oppose les insurgés nationalistes et les républicains.

1938

À partir du 30 janvier, Franco devient « Caudillo » (chef militaire). Il est désormais à la tête de l’État, mais aussi du gouvernement et de l’armée.

1939

  • Le 1er avril, fortes du soutien de la Phalange et de l’Allemagne hitlérienne, les troupes de Franco s’emparent de Madrid. C’est la fin de la guerre civile, qui a fait plus d’un million de victimes.
  • Franco instaure une dictature militaire, particulièrement autoritaire.
  • Face au début de la Seconde Guerre mondiale, l’Espagne choisit de rester neutre.

1955

Profitant de la guerre froide, Franco réussit à faire entrer l’Espagne dans l’ONU. À la fin des années 50, des réformes libérales sont menées pour sortir le pays de l’autarcie, créant un « miracle économique espagnol ».

1969

Franco choisi Juan Carlos de Bourbon pour lui succéder et rétablir la monarchie.

1975

  • Septembre :  le 27, Franco fait exécuter 6 personnes à Burgos.
  • Octobre : l’état de santé de Franco s’aggrave, en raison de multiples soucis de santé.  Le 30, il transfère ses pouvoirs à Juan Carlos, qui assure déjà le rôle de chef de l’État par intérim depuis 1969.
  • 20 novembre : après 36 ans de dictature, Franco décède et Juan Carlos 1er est officiellement intronisé roi d’Espagne.
  • Franco est enterré dans le monument d’El Valle de los caidos, près de Madrid. Construit par des prisonniers politiques, ce mausolée accueille les corps de plus de 30 000 victimes de la guerre civile, qu’ils soient nationalistes ou républicains.

 2019

Pedro Sanchez, président du gouvernement, fait exhumer son corps. Sa dépouille est transférée au cimetière de Mingorrubio, dans la banlieue de Madrid.  Les descendants de Franco, ainsi que des sympathisants de droite et d’extrême droite, ont tenté de s’y opposer, en vain.

 

 

 

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer