L’héritage culturel des Maures en Espagne

L’histoire de l’Espagne est marquée par des vagues successives de colonisations. Des Phéniciens aux Wisigoths, en passant par les Grecs, les Carthaginois, les Romains et les Barbares, la péninsule était particulièrement convoitée.

En 711, elle va passer sous domination musulmane quand des Nord-Africains, dirigés par le général berbère Tariq ibn-Ziyad, viennent conquérir le pays.

Les Maures occupent le territoire d’al-Andalus, qui devient un puissant centre culturel et économique. Même si l’État musulman est progressivement affaibli, les Maures parviennent à se maintenir en Espagne jusqu’au 15e siècle.

Détail de la Grande Mosquée de Cordoue

Détail de la Grande Mosquée de Cordoue

Qui étaient les Maures ?

À l’origine, les Maures sont des personnes originaires d’Afrique du Nord, dont les Berbères. Ce sont eux qui ont pris possession de l’Espagne et du Portugal à partir du 8e siècle.

Férus d’art, de sciences et d’éducation, ils ont laissé un fabuleux patrimoine culturel en Espagne. Mais leur présence a aussi été marquée par de nombreuses guerres. Car dans la péninsule, les musulmans faisaient face aux chrétiens, bien décidés à reconquérir leurs territoires.

La Reconquista catholique s’est achevée en 1492 quand Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon parviennent à reprendre le dernier bastion des musulmans : Grenade. Tous les Maures doivent alors quitter l’Espagne.

En Europe, progressivement, le mot « Maure » prend alors une signification plus générale. Il est utilisé pour désigner tous les musulmans vivant sur le Vieux Continent. À partir de la Renaissance, on l’emploie aussi pour parler des populations à la peau hâlée ou noire.

L’apport des Maures en Espagne

Présent dans le pays de Cervantès durant 8 siècles, les Maures ont insufflé une dynamique nouvelle. Ils ont propagé de précieuses connaissances dans tous les domaines :

  • l’art et l’architecture, notamment avec les constructions en arabesques et les ornementations d’un grand raffinement ;
  • les techniques d’irrigation, qui favorisent l’essor de l’agriculture ;
  • leur système de chiffres et leur vocabulaire (près de 6000 mots espagnols sont d’origine arabe) ;
  • la traduction des écrits grecs ;
  • la création de foyers d’études qui contribuent à transmettre le savoir.

Quelques monuments mauresques à admirer en Espagne

Grenade

L’Alhambra

Ce grand palais est un véritable joyau de la culture islamique. Son enceinte fortifiée abrite le dernier monument que les Maures ont cédé aux chrétiens. Il est composé de la forteresse Alcazaba, des superbes Palais Nasrides, des Jardins du Partal, de la Généralife (palais d’été), et du palais de Charles Quint (ajouté par la suite par les Espagnols).

L’Albaicín 

Dans ce joli quartier, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous aurez l’impression de remonter le temps. Comme à l’époque mauresque, on y trouve des ruelles étroites, des maisons blanches, des citernes en briques recueillant l’eau de pluie (destinée aux mosquées).

Le Cuarto Real de Santo Domingo

Beaucoup moins connu que l’Alhambra, ce tout petit palais du 13e siècle est situé dans le quartier Realejo. Sa « quba » (salle de réception) mérite le détour.

Cordoue

La grande mosquée

Édifiée en 784, puis agrandie par la suite, elle mélange plusieurs styles architecturaux. La cathédrale gothique a ensuite été bâtie à l’intérieur du même édifice. Très belle, et emblématique de l’architecture mauresque, elle abrite notamment un superbe « mihrab », considéré aujourd’hui encore comme l’un des plus emblématiques du monde musulman.

Madinat al-Zahra

Les vestiges de cette ville califale construite à partir de 936 se trouvent au pied de la Sierra Morena. Classé monument national, ce site archéologique figure aussi au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Séville

Alcazar

Situé en plein cœur de la ville, l’Alcazar est un palais fortifié (encore utilisé aujourd’hui) édifié sous le règne de l’émir Abd al-Rhaman III. Ensuite, son patrimoine artistique a été enrichi par ses différents occupants.

La Giralda

Le minaret de la grande mosquée de Séville (devenue depuis une cathédrale) est directement inspiré de celui de la mosquée Koutoubia à Marrakech. Il a été construit entre 1184 et 1568.

Tolède

Si vous passez par Tolède, ne manquez pas la mosquée du Cristo de la luz et la mosquée de la Tonería. Ces deux édifices, qui datent de l’an 999, présentent un réel intérêt architectural. Par certains aspects, comme les arcatures sur les façades en briques, ils rappellent la mosquée de Cordoue.

Saragosse

La Aljafería de Saragosse

Ne vous fiez pas à son architecture extérieure, qui fait penser à un palais chrétien. À l’intérieur de cette pépite du patrimoine espagnol, vous pourrez admirer un patio et des ornementations typiquement mauresques.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer