Chaque année autour du 25 janvier, les Ecossais en Ecosse et à travers le monde célèbrent la Nuit de Robert Burns, ou Burn’s Night, en souvenir de la vie et de l’oeuvre du barde Robert Burns, né le 25 janvier 1759. C’est aussi une soirée où l’on célèbre la culture écossaise dans son ensemble. En cette occasion, il est coutume de se réunir autour d’un dîner traditionnel. Au menu, cock-a-leekie soup, soupe au poulet et aux poireaux ; haggis, la fameuse panse de brebis farcie ; sauce au whisky ; neeps and tatties, un accompagnement de pommes de terre et rutabagas ; et cranachan, un dessert composé de crème, fruits et flocons d’avoine. Le tout arrosé de… whisky, bien évidemment ! Les convives se parent de kilts et de châles aux couleurs de leur tartan, écoutent de la musique, dansent au son des cornemuses, lisent des poèmes de Robert Burns, notamment Tam O’ Shanter et Auld Lang Syne, chanson chantée à l’occasion du nouvel an.   Robert Burns, icône culturelle de l’Ecosse    
  Robert Burns, né le 25 janvier 1759 dans le village d’Alloway en Ecosse, et décédé à Dumfries, en Ecosse, le 21 juillet 1796, s’éteignit à l’âge de 37 ans, tout comme notre poète aux semelles de vent, Arthur Rimbaud. Métayer de métier comme son père avant lui, c’était aussi un barde et poète, un auteur prolifique qui aborda dans son œuvre les thèmes de la vie à la ferme, l’amour de la campagne, la culture des différentes classes sociales et leurs distinctions, mais aussi les pratiques et croyances religieuses, et la politique. Il est aujourd’hui considéré comme le poète national de l’Ecosse, et est également connu sous les noms de « Rabbie Burns », « le Barde de Ayrshire », « le fils préféré de l’Ecosse », ou encore tout simplement, en Ecosse, « Le Barde ». Les amis et proches de Robert Burns organisèrent la première Nuit de Robert Burns lors de l’anniversaire de sa mort, le 21 juillet, vers la fin des années 1700. La date des célébrations fut plus tard décalée au 25 janvier, jour de son anniversaire. De nos jours La Nuit de Robert Burns est organisée et célébrée par un grand nombre de personnes et d’organisations d’origine écossaise à travers le monde.

My love is like a red red rose

My love is like a red red rose

That’s newly sprung in June;

My love is like the melodie

That’s sweetly play’d in tune

So fair art thou, my bonnie lass,

So deep in love am I :

And I will love thee still, my dear,

Till a’ the seas gang dry.

Till a’ the seas gang dry, my dear,

And the rocks melt wi’ the sun :

And I will love thee still, my dear,

While the sands o’ life shall run.

And fare the weel, my only love,

And fare thee weel awhile !

And I will come again, my love,

Tho’ it were ten thousand mile.

Mon amour est une rose rouge, rouge, rouge

Mon amour est une rose rouge, rouge, rouge,

Au printemps fraîchement éclose.

Mon amour est une mélodie

Jouée en douce harmonie.

Si belle es-tu ma douce amie,

Et je t’aime tant et tant,

Que je t’aimerai encore, ma mie,

Quand les mers seront des déserts.

Les mers seront des déserts secs, ma mie,

Les roches fondront au soleil,

Et je t’aimerai toujours, ma mie,

Tant que s’écoulera le sable de la vie.

Au revoir pour un temps m’amour,

A te revoir dans peu de temps !

Je reviendrai, mon seul amour,

Même de l’autre bout du monde.

Pour en savoir plus

La Nuit de Burns au Royaume-Uni

Poetry foundation

Visit Scotland

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer