Le cerf, c’est le monarque des Glens, le plus impressionnant des mammifères terrestres en Écosse. Lorsque les mâles font entendre leur brame puissant durant la saison des amours, le voyage dans cette destination féerique prend tout son sens. Alors, suivez le guide !

Une immersion dans la magie des Highlands

Mesurez-vous aux éléments de la nature écossaise en approchant les cerfs au plus près ! Tenter d’apercevoir cet animal emblématique de l’Écosse offre l’opportunité de prendre un bol d’air pur et de s’extasier devant des paysages enchanteurs. Parcourir les vallées aux eaux cristallines, prendre de la hauteurs par-delà les crêtes avant de déboucher sur un loch… l’environnement du roi des Highlands est la garantie de s’en mettre plein les yeux. Afin d’avoir une chance d’admirer les cerfs sans se faire remarquer, les locaux ont une technique infaillible : le stalking. Il s’agit de ramper à même la bruyère. Néanmoins, le relief constitue un précieux atout pour se placer à distance convenable car la végétation de la lande écossaise n’est pas suffisamment dense pour vous dissimuler. Il vous faudra redoubler d’effort pour vous coucher en avançant en silence, vous relever, vous asseoir et repartir pour atteindre votre objectif, le souffle court. Ça y est, vous êtes sous le charme de l’Écosse.

 

 

Un animal majestueux

En Écosse, vous pourrez faire la rencontre du cervus elaphus scoticus, plus communément appelé cerf élaphe. Ce gracieux cervidé peut mesurer jusqu’à 2,60 mètres au garrot, pour un poids moyen de 100 kg. La couleur du pelage varie d’une saison à l’autre. En été, il se pare d’une teinte brun-roux et devient plus grise en hiver. Dans les Highlands, le cerf revêt une élégante robe rouge bien caractéristique. Les bois du mâle comportent plusieurs branches, qui finissent par tomber pour repousser durant la saison estivale. Ainsi, il sera le plus beau pour rivaliser avec ses congénères pendant la période du rut !

 

 

Pour la petite histoire…

Au Moyen-Âge, la chasse au cerf en Écosse était légion. Les chasseurs les poussaient dans les collines et dans les forêts en s’armant de teinchels, des pièges tendus par d’autres acolytes. Depuis cette époque, les cerfs ont fait des zones boisées leur refuge. C’est ainsi qu’est née l’expression forêt de cerfs. Aujourd’hui encore, certaines contrées des Hautes Terres sont dénommées ainsi, bien qu’elles ne soient plus recouvertes d’arbres.

 

 

Les périodes propices pour observer les cerfs

L’hiver représente une merveilleuse saison pour contempler les cerfs. Les hardes sont effectivement en quête d’herbe savoureuse et descendent dans les prairies verdoyantes. Il ne faut pas hésiter à sillonner les routes et prendre le temps de s’arrêter sur les plus dégagées, qui offrent de larges panoramas sur des territoires vierges. De plus, les terres sont chargées en humidité et les cerfs recherchent des endroits boueux pour débarrasser leurs épaisses fourrures des parasites. Cependant, la meilleure période pour faire la rencontre des cerfs demeure l’automne, autrement dit la saison des amours qui a lieu de mi-septembre à fin octobre. Les mâles sont en effet beaucoup plus mobiles et sortent exceptionnellement de leur discrétion légendaire, n’ayant qu’une idée en tête : débusquer des femelles pour s’accoupler. Leurs brames retentissent alors dans la forêt pour attirer l’attention des biches, mais aussi pour intimider les adversaires qui se trouveraient dans les parages. Le reste de l’année, la patience est de rigueur car le cerf est un animal à mœurs globalement nocturnes et sort plutôt au coucher du soleil. Souvent, il préfère attendre que le crépuscule ait envahi la lande pour rejoindre les pâturages. Puis, au petit matin lorsqu’il fait encore nuit, les mâles retournent à leur reposée au grand galop, généralement sans crainte.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer