Skara Brae, sur l’île d’Orkney est le village néolithique le mieux conservé d’Europe.

Datant de 3100 avant jésus Christ, c’est la plus ancienne construction britannique.

Situé sur l’île principale des Orcades, Skara Brae a été recouvert pendant des centaines d’années par une dune de sable jusqu’à ce qu’une grande tempête permette la découverte du site pendant l’hiver de l’année 1850.

Les murs de pierre sont relativement bien conservés car les habitations ont été remplies de sable presque immédiatement après que le site soit abandonné. Daté de 3200 avant Jésus Christ, plus vieux que Stonehenge et les grandes pyramides, il a été appelé le  » Pompéi écossais » en raison de son excellent état de conservation.

Skara Brae est ouvert toute l’année http://www.orkneyjar.com/history/skarabrae/

Une réplique permet aux visiteurs de découvrir l’intérieur d’une maison préhistorique.

Les 9 maisons encore existantes nous permettent d’entrevoir la vie rurale entre 3200 et 2500 av. J.-C.

En général, les fermiers vivaient dans des fermes individuelles mais Skara Brae semble avoir été une communauté plutôt anti conformiste.

Chaque maison composée de bloc de pierres plat présente la même disposition d’environ 40 m2.

On accédait aux maisons par une petite embrasure qui pouvait être condamnée par un bloc de pierre. Preuve malgré cette vie communautaire, de l’importance du sentiment de sécurité et de l’intimité familiale.

En face des portes, on peut voir de grands panneaux de pierre encore intacts, on y déposait les objets usuels et derrière se trouvaient des emplacements secrets.

De chaque côté de l’espace commun il y a des lits en pierre qui devaient être rembourrés de fougères et de bruyère et couverts de peaux animales.

Les villageois étaient des fermiers qui élevaient des moutons et du bétail de plus grande taille et cultivaient un peu d’orge.

Leur alimentation était diversifiée, de la viande, des œufs provenant des oiseaux de mer, des huîtres et autres crustacés, du colin et du cabillaud. Même si l’on n’a pas retrouvé d’équipement de pêche, on présume que les bacs à eau creusés dans le sol de chaque maison servaient à conserver les appâts pour amorcer les poissons.

On peut voir un atelier où l’on concevait des outils en pierre à base de chert (sorte de roche siliceuse). Des pierres ponce rejetées par la mer servaient à donner forme aux outils à base d’os.

Les bonnes années, ils vivaient bien et avaient du temps libres pour des loisirs, ils confectionnaient des objets d’art tels que des bracelets en os ainsi que les mystérieuses pierres rondes à base de roche volcanique. Aucune arme ne fut retrouvée et aucun bâtiment de défense, ce qui laisse présumer une vie de paix.

Vers 2500 av jc, Skara Brae fut abandonné, on pense que c’est dû au changement de climat.

Le manque de bois pour les constructions sur l’ile nous permet d’avoir ce fabuleux témoignage de cette époque.

En 1999, Skara brae est enregistré en tant que patrimoine mondial

Pour découvrir Skara Brae en image http://www.educationscotland.gov.uk/scotlandshistory/earlypeople/skarabrae/skarabrae/index.asp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer