Zoom sur les Bardenas Reales, le désert espagnol

Connaissez-vous le point commun entre le film  « Le monde ne suffit pas » (James Bond), la série culte  « Game of Thrones », le Don Quichotte de Terry Gilliam (« Lost in la Mancha ») ou encore « Cartel » de Ridley Scott ?

Tous ont été tournés dans un endroit fascinant aux paysages semi-désertiques : les Bardenas Reales. Située au sud-est de la Navarre, entre Tudella et Carcastillo, cette réserve naturelle ressemble à un décor de western.

Pourtant, elle se trouve à peine à 70 km des Pyrénées !

Bardenas Reales

Des paysages lunaires pour vivre un pur moment d’évasion

Si vous aimez la nature, vous allez adorer les Bardenas Reales !

Reconnu réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO, ce parc naturel offre une superficie de 42 500 hectares !

Vous pouvez donc le parcourir en voiture de tourisme, à pied, en vélo, en segway, à cheval… Il y a de très belles balades et photos à faire.

Ici, la nature a été lentement sculptée par l’eau, le vent, le soleil. La faune et la flore, surprenantes, donnent à cette terre espagnole une allure africaine.

Prenez le temps de regarder autour de vous et de vous imprégner de cette atmosphère unique. En levant les yeux, vous aurez peut-être la chance de voir voler des vautours et des hiboux grand-duc. Au fil de votre promenade, entre les marais salants et les terres arides, vous pourrez aussi croiser des chats sauvages, des tortues, des renards…

Si vous avez des jumelles, montez jusqu’à la Punta de las Negras : vous pourrez voir certains animaux rejoindre leurs refuges.

Un écosystème foisonnant particulièrement préservé

Les Bardenas Reales constituent un magnifique écrin naturel qu’il convient de protéger. Les visiteurs sont donc sensibilisés aux bonnes pratiques du développement durable.

Par exemple, vous ne pourrez pas monter sur les formations géologiques. Elles sont beaucoup trop fragiles et risqueraient d’être endommagées.

Un site riche en contrastes

Les Bardenas Reales sont composés de trois zones différentes :

  • El Plano, réservé aux agriculteurs, au nord et à l’ouest ;
  • la Bardena Blanca, le fameux « désert espagnol » ;
  • et la Bardena Negra, au sud, beaucoup plus verdoyantes avec ses buissons et ses pins d’Alep.

La partie préférée des touristes et des équipes de tournage est sans nul doute la Bardena Blanca. On aime ses incroyables ravins et ses formations géologiques impressionnantes. Vous serez notamment bluffé par ses « cabezos », des collines surmontées de pierres immenses.

Les plus connues :  le Cabezo de Castildetierra, le Cabezo del Fraile et le Cabezo de las Cortinillas.

Le bon moment pour visiter le parc

Même s’il est ouvert toute l’année, le Parc Naturel est plus agréable au printemps et à l’automne, car les températures y sont plus douces. L’hiver aux Bardenas Reales peut être glacial et l’été y est souvent caniculaire, sans qu’il y ait de zones ombragées.

De plus, il y a beaucoup moins de monde, ce qui est toujours appréciable.

Bon à savoir : le parc est fermé la nuit, il faut donc prévoir de sortir une heure avant (vers 16h30 en décembre et janvier).

Les chiffres clés à connaître

  • 2 heures sont nécessaires pour suivre en voiture la piste balisée qui traverse la Bardena Blanca (25 km environ) ;
  • 700 kilomètres de chemins permettent d’explorer cet endroit insolite ;
  • 9 itinéraires ont été spécialement conçus pour les cyclotouristes ;
  • 4 belvédères vous offrent des vues imprenables sur les Bardenas Reales.

Une petite anecdote pour épater vos amis

Lors de votre visite, surprenez vos proches en leur racontant un détail que seuls les guides expérimentés connaissent : l’histoire de la pierre cubique au sommet du Castildetierra.

Quand vous observez cet emblème du Parc, majestueux et iconique, vous remarquez aussitôt cette pierre étonnante. Elle se trouve juste sur son sommet, posée au centre de la coiffe de cette « cheminée de fée ».

Mais si tout le monde la voit, rares sont ceux et celles qui savent quel a été son rôle !

Voici l’explication : il s’agit du piédestal d’une statue représentant la Vierge à l’enfant.

Ce monument a été visible pendant des années. Et puis un jour, un jeune Navarrais a commis l’irréparable : il a voulu escalader le Castildetierra en s’aidant de cordage. C’est durant cette excursion idiote qu’il a fait tomber la statue…

Pour faire une visite inoubliable : le Centre d’information et d’accueil

En sortant du village d’Argueda, à environ 7 km, le Centre d’information et d’accueil va vous fournir toutes les informations utiles pour organiser votre excursion aux Bardenas Reales.

Vous pourrez notamment vous procurer des plans du site, des brochures sur les visites guidées, etc.

Avant de repartir, profitez-en aussi pour regarder la petite exposition archéologique proposée par le centre. Cela vous donnera un avant-goût de votre balade dans ce beau désert de Navarre !

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer